Les grenouilles "vertes"

Qu'appelle-t-on « grenouille verte »?

L'appellation « grenouille verte » est utilisée pour plusieurs espèces: la Grenouille rieuse Pelophylax ridibundus, la Grenouille de Pérez Pelophylax perezi, la Grenouille de Lessona Pelophylax lessonae, la Grenouille de Graf Pelophylax kl. grafi et la Grenouille verte Pelophylax kl. esculentus. Elles se mélangent génétiquement, et sont donc très ressemblantes et difficiles à différencier les unes des autres. Cette ressemblance est un obstacle à la reconnaissance des espèces sur le terrain et donc à l'évaluation de l'état et de répartition des différentes populations.

Caractères communs

Les grenouilles vertes sont toutes aquatiques et grégaires. Elles ont une morphologie athlétique, avec des pattes musclées et des palmures très développées. Leur coloration est très variable (du gris au vert vif, avec des nuances de marron, avec des tâches plus ou moins grandes et colorées) et présente souvent une ligne le long de la colonne vertébrale, le plus souvent plus claire que le dos. Les femelles sont plus grandes que les mâles. La tête présente parfois un masque noir autour de l'oeil, duquel la pupille est ovale et horizontale. Les deux sacs vocaux, blancs à gris foncé, sont situés de part et d'autre de la bouche. Les grenouilles vertes chantent en choeurs très sonores, à toutes les saisons. Les autres éléments physiques font l'objet de spécificités des espèces.

L'hybridogénèse

Définition

L'hybridogénèse est un phénomène complexe de mélanges de génomes entre des êtres vivants d'un même groupe d'espèces. Les espèces hybrides issues de ces mélanges d'espèces « pures » présentent la particularité de ne transmettre les gênes que d'une seule espèce parente, et dépendent donc de l'autre espèce parente. C'est pourquoi leur nom latin comporte le mot kleptons (kl.), qui signifie voler, dérober en grec. 

Il existe toutefois une exception à cette règle: les hybrides dits triploïdes, qui possèdent 3 génomes, dont 2 d'une seule des espèces parentes. Ce triple génome leur permet de se reproduire entre elles en l'absence d'espèces « pures ».

Les mélanges génétiques chez les grenouilles vertes

Les schémas ci-dessous représentent les mélanges génétiques entre les grenouilles vertes:

Les origines génétiques de la Grenouille de Graf (lignée d'origine hybride):

Le système grafi-perezi est à l'origine de la Grenouille de Graf. Les hybrides de la Grenouille de Graf transmettent uniquement les gênes de la Grenouille rieuse et se reproduisent ensuite avec la Grenouille de Pérez, pour former de nouveaux individus de Grenouille de Graf.

Les origines de la Grenouille verte (lignée d'origine hybride):

Les systèmes ridibundus-esculentus et lessonae-esculentus sont à l'origine de la Grenouille verte. Parmi ces deux systèmes, lessonae-esculenta est le plus rencontré en France. Les hybrides de la Grenouille verte transmettent uniquement les gênes de la Grenouille rieuse et se reproduisent ensuite avec la Grenouille de Lessona pour former de nouveaux individus de Grenouille verte.

Éléments de reconnaissance

Seuls les spécialistes savent différencier avec précision les différentes grenouilles vertes, sur des critères morphologiques et acoustiques, bien que la génétique reste le seul moyen parfaitement fiable d'effectuer ce travail.

P. lessonae et P. esculentus sont très différentes (voir les fiches espèces), alors qu'il existe un risque de confusion entre P. ridibundus et  P. perezi. Voici quelques éléments morphologiques qui permettent de différencier P. ridibundus, P. kl. grafi et P. perezi:

  • P. ridibundus a des palmures bien plus développées que P. kl. grafi, qui a elle-même des palmures plus développées que P. perezi ;
  • P. ridibundus a un museau large et arrondi, tandis que celui de P. kl. grafi est court et pointu, et celui de P. perezi très réduit ;
  • la coloration vert-jaune sur les cuisses et l'aine, très présente chez P. kl. grafi et P. perezi, est très rare chez P. ridibundus.

 

La conservation des grenouilles vertes

En France, P. kl. esculentus est souvent mélangée avec P. lessonae, et P. kl. grafi est souvent mélangée avec P. perezi, c'est pourquoi ce sont davantage les systèmes d'espèces qui sont considérés, plutôt que les espèces en elles-mêmes.

L'enjeu des actions de conservation sur le territoire est la relation de compétition par la Grenouille rieuse sur les systèmes locaux/indigènes. D'après les connaissances actuelles, la Grenouille rieuse est présente sur l'ensemble du territoire, y compris dans tout le Languedoc-Roussillon. Les Grenouilles de Lessoan et de Pérez sont plutôt réparties sur les 4 départements littoraux, et quasiment absentes de Lozère. Mais la répartition des grenouilles vertes en France est encore mal connue du fait des difficultés d'identification rencontrées. C'est la raison pour laquelle une large part des efforts actuels de conservation de ces espèces consiste à comprendre l'origine de chacune des populations connues. En effet, leur localisation permettra d'optimiser les mesures de conservation.

Source: CROCHET P.-A., EBLE A. & MANSIER Y., 2011. Distribution de Pelophylax lessonae en zone méditerranéenne: synthèse des connaissances et prospections de terrain en juin et juillet 2011. CEFE, Montpellier. 7 p.

Partager / Enregistrer